Google le droit à l'oubli

Comment savoir ce que Google dit de vous ?

En utilisant un outil de veille :

Il existe plusieurs méta-moteurs spécialisés capables de restituer l’ensemble des flux d’informations concernant vos activités en ligne.

Certains sont gratuits comme Google Alerts ou WebMii … D’autres sont payants ( mention ou Alerti…).

Ils permettent de définir des alertes sur des mots ou des expressions clés et de surveiller les derniers contenus créés par les internautes.

Vous pouvez par exemple créer une alerte sur votre nom, vous serez informé dès que ce dernier sera cité dans un article de blog, dans un tweet ou une publication Facebook.

Le choix de l’une ou l’autre de ces outils dépend du nombre de plate-formes que vous souhaitez surveiller, du nombre et de la fréquence de réception des alertes, ou bien encore du type de fonctionnalités à mettre en place pour’analyser les résultats.

En France, il suffit de googliser le nom de votre médecin pour avoir accès à des fonctionnalités de partage d’avis.

Google Maps répertorie les praticiens sur ses cartes et restitue les derniers commentaires partagés.

Des sites spécialisés comme Notetondoc , Qui mesoigne ou bien Docbody , vous suggèrent également de donner ou chercher un avis sur un professionnel de santé.

Les litiges gérés historiquement d’une façon confidentielle sont maintenant potentiellement sur la place publique et souvent en première page des moteurs de recherche.

Comme je l’explique dans cet article, ces nouveaux flux de conversations ou plutôt l’interprétation de ces flux de conversations par les internautes constitue la réputation numérique ou e-reputation qui peut être favorable ou défavorable aux professionnels de santé.

La gestion de cette réputation numérique est donc une réalité que chaque professionnel doit prendre en compte pour ne pas voir se détériorer sa notoriété souvent chèrement acquise.

En se mettant à la place de vos visiteurs :

Car ce que ces outils ne savent pas faire, c’est se mettre à la place de vos visiteurs !

Il est donc indispensable de définir les bons mots clés, les bonnes requêtes, sur lesquels vous pourrez vous positionner, car vos intuitions ne correspondent pas forcément aux formulations faites par les internautes lors de leurs recherches.

En analysant les résultats pour élaborer une stratégie “online” :

  • écarter les publications malveillantes ou non conformes à votre communication ;
  • créer et publier des contenus multimédias pour influencer les résultats des moteurs de recherche ;
  • mesurer quantitativement et qualitativement votre trafic.

Mettre en place un outil de veille

faire un audit de votre e-réputation ?
Share This